14 août 2022

Le Kenya défend l'intégrité territoriale de l'Ukraine contre la Russie.

Partager avec :

Le Ghana, encore le Kenya ont dénoncé la reconnaissance d'indépendance de deux territoires de l'Est de l'Ukraine par le président russe Vladimir Poutine. Cette annonce porte atteinte à l'intégrité territoriale de l'Ukraine a fait remarquer Martin Kimani, l'ambassadeur du Kenya, aux Nations Unies.

Le Kenya est gravement préoccupé par l'annonce faite par la Fédération de Russie de reconnaître les régions de Donetsk et de Louhansk en Ukraine comme des États indépendants. Selon nous, cette action et cette annonce portent atteinte à l'intégrité territoriale de l'Ukraine.

L'ambassadeur kényan Martin Kimani a établi des parallèles avec l'histoire de l'Afrique dont les frontières ont été tracées par puissances coloniales sans qu'il n'y ait eu des contestations. Il invite Moscow à faire de même en respectant l'intégrité territoriale de l'Ukraine.

Nos frontières n'ont pas été tracées de notre propre chef. Elles ont été tracées dans les lointaines métropoles coloniales de Londres, Paris et Lisbonne, sans aucun égard pour les anciennes nations qu'elles ont séparées. .... Au moment de l'indépendance, si nous avions choisi de poursuivre des États sur la base de l'homogénéité ethnique, raciale ou religieuse, nous serions encore en train de mener des guerres sanglantes ces nombreuses décennies plus tard. Plutôt que des nations qui regardent toujours en arrière dans l'histoire avec une dangereuse nostalgie. Nous avons choisi de suivre les règles de l'Organisation de l'unité africaine et de la Charte des Nations unies. Non pas parce que nos frontières nous satisfaisaient, mais parce que nous voulions quelque chose de plus grand, forgé dans la paix.

Les députés russes ont approuvé mardi l'accord signé par Vladimir Poutine prévoyant que la Russie défende les territoires séparatistes d'Ukraine dont il a reconnu l'indépendance. Des troupes ont été déployées pour maintenir la paix dans ces zones.

Crédit photo: Africanews