15 avril 2024

Sénégal : Ousmane Sonko déclenche un concert de casseroles en signe de colère

Partager avec :

Samedi soir, le 15 juillet, jour de son anniversaire, Ousmane Sonko, candidat à l'élection présidentielle de 2024, a vivement réagi à l'interdiction de son meeting d'investiture. Dans une démonstration de mécontentement, les partisans de Sonko ont répondu à son appel en organisant un concert de casseroles à Dakar et dans plusieurs autres localités du pays.

Vêtus de boubous et de chéchias rouges, symboles de leur colère, les manifestants ont exprimé leur frustration en frottant bruyamment des ustensiles de cuisine devant le domicile de Sonko. Le candidat a expliqué que cette méthode avait été choisie pour exprimer leur mécontentement de manière non violente, tout en envoyant un message fort au président Macky Sall. La presse pro-Sonko a souligné que le Sénégal avait besoin d'apaisement, de stabilité, de tranquillité et de liberté, en particulier après les troubles meurtriers survenus dans le pays en juin dernier.

L'appel lancé par Ousmane Sonko a été largement suivi dans plusieurs quartiers de Dakar, ainsi que dans les villes de Ziguinchor et Mbacké. Cependant, il a rencontré moins d'écho dans d'autres localités telles que Kolda et Rufisque, selon les médias locaux et les témoignages partagés sur les réseaux sociaux.

Dans le quartier des Parcelles assainies à Dakar, Malick Diédhiou, un militant de Sonko, a participé au concert de casseroles pour délivrer un message de paix et exprimer son mécontentement face aux actions illégales de l'État à l'encontre de Sonko.

Cette manifestation d'opposition souligne les tensions croissantes dans le pays à l'approche de l'élection présidentielle de 2024. Les partisans de Sonko expriment leur détermination à faire valoir leurs droits démocratiques et à faire entendre leur voix, malgré les entraves mises en place par les autorités.

Des Responsables PASTEFont été arrêté après le concert de casseroles à Koki. Selon les informations Il s'agirait de Mandiaye Dieng, Coordonateur du Parti, Ahmed Sakhir Kebé, Ousseynou Diagne, Pape Ousseynou Athie et d'autres militants.

 

Crédit photo : SENDirect