15 avril 2024

Apaisement politique au Sénégal : le gouvernement lève les mesures de sécurité autour d’Ousmane Sonko

Partager avec :

Le Gouvernement sénégalais a annoncé une mesure significative en faveur de l'apaisement politique dans le pays en levant le dispositif de sécurité qui entourait le domicile de l'opposant Ousmane Sonko. Cet opposant est considéré comme un candidat potentiel à l'élection présidentielle de 2024. La décision a été expliquée par le porte-parole du gouvernement, Abdou Karim Fofana, qui a déclaré que les « appels à l'insurrection » lancés par Sonko avaient cessé.

Auparavant, Ousmane Sonko était souvent au cœur de manifestations marquées par des actes de violence et des pertes en vies humaines. Cependant, selon Abdou Karim Fofana, la situation s'est apaisée et il n'y a désormais plus de risque de troubles à l'ordre public, justifiant ainsi la levée des mesures de sécurité préventives qui étaient en place depuis le 28 mai devant le domicile de l'opposant, comme l'a confirmé l'AFP. Le parti de Sonko a également corroboré cette information, soulignant que l'opposant se trouvait actuellement chez lui, mettant fin à un épisode de tension et de pression sécuritaire.

Il convient de rappeler qu'Ousmane Sonko a été condamné le 1er juin à une peine de deux ans de prison ferme dans une affaire de mœurs. Cette condamnation avait entraîné d'importantes manifestations début juin au Sénégal, marquées par la perte de plusieurs vies humaines. Le sort d'Ousmane Sonko repose désormais entre les mains du procureur de la République, qui aura la responsabilité de décider s'il doit être arrêté ou non. Le ministre de la Justice avait déjà affirmé que Sonko pouvait être arrêté à tout moment, laissant planer un climat d'incertitude quant à la suite des événements pour l'opposant politique. 

Crédit photo : Africa News