15 avril 2024

Le BRICS cible les puissances africaines

Partager avec :

L'Egypte et l'Algérie en lice pour l'adhésion au BRICS, une prestigieuse coalition des pays émergents. Dans le monde de l'économie internationale, les regards se tournent actuellement vers le groupe des puissances émergentes, le BRICS, qui compte parmi ses membres le Brésil, la Russie, l'Inde, la Chine et l'Afrique du Sud. Ces cinq nations influentes se penchent sur l'admission de nouveaux membres, parmi lesquels 20 candidats africains désireux de renforcer l'Organisation. Le prochain sommet, prévu à Johannesburg du 22 au 24 août, sera l'occasion de discuter de cette expansion.

Le choix des futurs membres se base sur le classement économique établi par la Banque mondiale et le Fonds Monétaire International en 2022, portant sur les pays africains. A souligner que les cinq pays du continent qui affichent les taux de Produit Intérieur Brut (PIB) les plus élevés sont le Nigéria, l'Egypte, l'Afrique du Sud, l'Algérie et le Maroc.

Deux pays potentiels

L'Egypte, deuxième puissance économique du continent avec un PIB de 477 milliards de dollars US par an, se distingue par la diversification de ses industries allant du tourisme à l'agriculture en passant par le textile, sans oublier ses précieuses ressources hydrocarbures. Considéré comme le nouveau portail des affaires en Afrique par les observateurs internationaux, l'Egypte est sérieusement pris en compte comme candidat au BRICS.

L'Algérie, quant à elle, occupe la première place parmi les puissances du Maghreb et d'Afrique du Nord, se classant quatrième parmi les pays africains selon le classement économique. Avec un PIB de 192 milliards de dollars US par an, l'Algérie se distingue par sa puissance dans le domaine de la pétrochimie et ses industries chimiques de haute qualité. Officiellement désireuse de renforcer le BRICS, elle compte bien jouer un rôle clé dans cette grande coalition des pays émergents.

En revanche, l'Afrique du Sud est déjà membre du BRICS depuis 2011, consolidant sa position en tant que pilier du groupe. Classée troisième parmi les pays africains selon la Grande Banque de Washington, l'Afrique du Sud affiche un PIB annuel estimé à 406 milliards de dollars US et reste le pays le plus industrialisé du continent.

À moins d'une surprise de dernière minute, il semblerait que les trois pays les plus puissants du continent africain seront bientôt membres à part entière de cette prestigieuse coalition des pays émergents, le BRICS. 

 crédit photo: Fibladi