15 avril 2024

Afrique du Sud : Cinq mineurs retrouvés morts lors d'échanges de tirs entre gangs

Partager avec :

Dans la banlieue ouest de Johannesburg, cinq corps sans vie ont été découverts dans un puits minier abandonné depuis des siècles, a annoncé la police locale ce dimanche 30 juillet. Les victimes ont été trouvées par des habitants des bidonvilles proches de la zone. Selon les premiers éléments de l'enquête, des échanges de tirs à balles réelles, devenus récurrents, ont eu lieu entre des gangs mineurs qui sévissent dans la région. Ces groupes rivaux de mineurs illégaux semblent s'être affrontés violemment. Les autorités, après avoir récupéré les corps et effectué des constatations scientifiques, ont déterminé que les victimes étaient des mineurs, ajoutant ainsi un aspect tragique à cette affaire. Face à cette situation préoccupante, la police locale lance un appel à témoins, invitant la population à fournir toute information susceptible de faire avancer l'enquête.

Sept mineurs tués près du bidonville en 2022

La présence de gangs, principalement composés de jeunes mineurs, connus sous le nom de « Zama Zamas » ("ceux qui essaient" en langue zoulou), a pris le contrôle des anciennes mines et terrorise les habitants de ce bidonville depuis plusieurs mois. Cette tragédie n'est pas sans précédent, puisqu'en septembre 2022, des médias locaux avaient déjà rapporté la mort d'au moins sept mineurs illégaux par balle près du même bidonville. Ces incidents mettent en lumière le problème persistant du chômage chez les jeunes en Afrique du Sud, où le taux de chômage atteint 32%. Une situation qui continue de poser des défis pour la sécurité et le bien-être de la population.

La région de Johannesburg est marquée par de nombreux vestiges miniers, notamment des collines artificielles, des puits et des tranchées, laissés par des générations de mineurs depuis la ruée vers l'or dans les années 1880, qui a marqué la fondation de la ville. »

Crédit photo: Cnews