15 avril 2024

Gims annule son concert en Tunisie pour soutenir l'action humanitaire envers les migrants

Partager avec :

Le célèbre chanteur franco-congolais, Gims, a pris une décision marquante en annulant son concert prévu pour le 11 août prochain à Djerba, en Tunisie. La star de la musique RNB a fait part de cette décision via son compte Instagram ce dimanche 30 juillet, afin de soutenir l'action des Nations Unies concernant le traitement des migrants pris au piège entre la Libye et la Tunisie. 

La ville de Sfax, en Tunisie, a été le théâtre de l'expulsion de migrants tentant clandestinement de rejoindre l'Europe depuis plusieurs mois. Ces personnes sont renvoyées dans le désert près de la frontière tunisienne avec la Libye dans des conditions inhumaines. Malheureusement, un affrontement le 3 juillet dernier a déjà entraîné la mort d'une personne.

Face à cette situation alarmante, l'ONU a mis en place une "solution urgente" pour secourir les centaines de réfugiés bloqués dans le désert depuis plusieurs semaines. Les Nations Unies ont commencé à fournir de l'eau et des fournitures de survie à ces personnes et cherchent à négocier avec les autorités tunisiennes pour accéder aux centres hospitaliers et leur offrir des soins.

Accord migratoire

Pour tenter de résoudre ce problème migratoire vers l'Europe, les gouvernements tunisien et italien ont conclu un accord sous l'égide de l'Union Européenne le 16 juillet. Cependant, la Tunisie, confrontée à des difficultés économiques depuis la pandémie de Covid-19, ne peut plus accueillir davantage de migrants. 

Un partenariat entre Bruxelles et Tunis a été établi pour soutenir ces migrants, et la Tunisie, devenue une voie pour les migrants clandestins désireux de rejoindre l'Europe, a bénéficié d'un financement de 105 millions d'euros. 

La Tunisie est maintenant une destination privilégiée de migrants en raison d’une difficulté d’accès en Algérie et le risque d’esclavage au Lybie. 

Gims a exprimé son désarroi face à cette situation de détresse extrême et a déclaré : "Je ne peux maintenir ma venue en Tunisie, prévue le 11 août prochain. Je ne sais pas où sont les solutions, mais cette détresse est insoutenable”.

Source : leral.net