15 avril 2024

Festival Panafricain de Musique: La Rumba congolaise remise à l’honneur

Partager avec :

La Rumba constitue un patrimoine africain et mondial reconnu par l'UNESCO. La 11e édition du Festival Panafricain de Musique (FESPAM), qui se tient au Congo Brazzaville du 15 au 22 juillet 2023, vise à mettre en avant ce style de musique célèbre, marquant ainsi un retour spectaculaire après huit années d'interruption.

La Rumba est un rythme musical mondialement connu, trouvant ses origines dans la rumba cubaine vers les années 1930. Au-delà de la musique, la rumba est également composée de danses qui évoluent constamment. Cette musique congolaise est généralement chantée dans une langue locale appelée "lingala", une langue largement utilisée dans les deux Congo colonisés, devenue un symbole d'indépendance et de souveraineté.

La rumba a su s'adapter à toutes les époques, suivant les différentes tendances musicales en vogue. Dans les années 1960-1970, elle s'est parfaitement accordée à l'arrivée des guitares électriques, devenant ainsi des instruments essentiels au rythme et au son pour apporter encore plus d'excitation. Les décennies récentes n'ont fait qu'augmenter la notoriété et la diversité de ce patrimoine culturel africain.

Aujourd'hui, la rumba est une référence musicale à travers le monde, notamment dans les zones urbaines de plusieurs pays africains. On peut l'entendre lors de nombreux événements familiaux et nationaux. Pendant ce retour du FESPAM, de grands artistes sont attendus, tels que Roga-Roga (Congo Brazaville), Sidiki Diabété (Mali) et le célèbre Féré Gola (RDC). Plusieurs prestations de chorales seront également mises à l'honneur lors de ce Festival. De nombreux peuples africains s'identifient désormais à la rumba et la considèrent comme une valeur sociale intrinsèque. Cette musique contribue à la cohésion sociale, à la solidarité et à l'intergénérationnel sur tout le continent.

Crédit Photo: Pan African Music